signature

Pantocrator

 

projetsvos commentairesnous joindre

Présentation
Lancement
Biographie
Démarche
Commentaire
Introduction Le triptyque La technique Clés de lecture Remerciements

 

 

Commentaire artistique

Jacques Houles, CSVcommentaire

 
Il y a quelque chose d’austère et de rigoureux dans l’oeuvre d’Albert Carpentier. L’austérité d’une joie contenue et une rigueur largement inspirée par la foi de son auteur comme de sa patiente fréquentation des Écritures.

     Mais l’un et l’autre de ces aspects sont aussi tributaires à la fois du cheminement artistique du père Carpentier et du médium qu’il privilégie. S’il reconnaît que la matière ne détermine pas l’artiste, celui-ci est toujours à la recherche d’une matière adaptée à sa vision. Tout peintre et vitrailliste de formation qu’il soit, c’est ainsi que Carpentier en est venu à privilégier l’art de l’estampe, un art bien japonais ce qui n’a rien de surprenant chez ce belge flamand devenu japonais par choix.

     Mais cet art n’est pas sans contraintes. Elles imposent à l’œuvre imprimée des caractéristiques propres facilement repérables. La plus apparente est sans doute cette forte structuration en noir rappelant le plomb des vitraux. Une deuxième est la planéité, comme celle des icônes, puisque les subtilités de perspectives savantes ne sont guerre ici possibles. Enfin mentionnons les aplats de couleurs. Carpentier en tire largement profit et poussera même l’exercice jusqu’à imaginer une technique qui lui est propre.

suite : Le triptyque du Christ en gloire

 

 

 www.interbible.org © 2004