INTERBIBLE
Le carrefour biblique
actualité bibliqueannuairecalendrierfuret
off Nouveautés
off Cithare
off Source
off Découverte
off Écritures
off Carrefour
off Caravane
off Scriptorium
off Artisans

 

 
Le furet biblique
 
furet
Imprimer

chronique du 29 janvier 2018

 

 

Réouverture de la bibliothèque du monastère Sainte-Catherine

bibliothèque

Fondé au Ve siècle, le monastère grec-orthodoxe Sainte-Catherine au Sinaï (Égypte) est inscrit depuis 2002 sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Il possède entre autres une bibliothèque qui contient certains des plus anciens manuscrits du christianisme ancien. Elle abrite, par exemple, près de 3000 textes chrétiens dont la majorité sont écrits en grec ancien (dans une proportion d’environ 75%) et en d’autres langues (copte, arabe, hébreu, syriaque, arménien, géorgien, slavon). On compte également plus de 5000 incunables et des milliers de livres et de rouleaux dont les plus anciens datent du IVe siècle.

Parmi les textes de la Bible, on lui doit le célèbre codex Sinaïticus, le plus ancien manuscrit du Nouveau Testament (IVe siècle) qui nous soit parvenu dans son intégralité. Il est maintenant conservé au British Museum de Londres ne laissant en Égypte qu’une douzaine de pages et quelques fragments écrits en syriaque. Un autre important manuscrit, toujours à la bibliothèque, est le codex Syriacus, une version en syriaque des évangiles et datant du Ve siècle. La raison de sa renommée réside dans le fait qu’il est l’un des deux seuls manuscrits qui conservent la très ancienne traduction syriaque des évangiles, connue sous le nom de version en « vieux syriaque » pour le distinguer de la Peshitta qui devint par suite la traduction syriaque standard du Nouveau Testament.

Avant la démission contrainte du président Hosni Moubarak en février 2011, le monastère Sainte-Catherine et sa bibliothèque attiraient près de 300 000 visiteurs par an. Les problèmes de sécurité dans le Sinaï, les enlèvements de touristes et les attentats répétés ont rudement mis à l’épreuve le secteur touristique égyptien. En 2013, le monastère était contrait de fermer ses portes aux visiteurs. On a profité de cette accalmie touristique pour faire d’importantes rénovations et des travaux de restauration. Il semble que l’attente en valait la peine : au plus grand bonheur des visiteurs et des chercheurs, la bibliothèque est maintenant ouverte depuis le 16 décembre dernier.

Sylvain Campeau

Article précédent :
Pile ou face?

 

 

| Accueil | SOURCE (index) | Furet (index) | Vous avez des questions? |

www.interbible.org