Le verset du jour
réflexion du 7 juin 2016

 

 

 

« et il vint habiter une ville appelée Nazareth, pour que s’accomplisse ce qui avait été dit par les prophètes : Il sera appelé Nazôréen. » (Mt 2,23)

Ce verset qui conclut le récit des origines de Jésus en Matthieu pose problème. En effet, il n’y a aucune parole dans l’Ancien Testament qui mentionne Nazareth. Comment comprendre un accomplissement d’une citation inexistante?

Beaucoup d’exégètes ont travaillé pour trouver les sources possibles pour cette citation élusive sans grand succès. Entre autres, les avis sont partagés entre une référence à la racine de Jessé en Is 11,1; au verbe « garder, préserver » en Is 42,6 ou au mot « nazir » en référence à Samson en Jg 13,5.7. Mais ces « solutions » ne sont guère convaincantes. Est-ce que la citation provient d’une source perdue? S’agit-il d’une citation inventée de toute pièce par l’auteur de cet évangile dans un but apologétique?

Malgré la confusion entourant l’origine de cette « citation », la trame narrative de cette section (2,19-23) prise dans son ensemble est assez claire. Pour le narrateur, l’installation de la famille à Nazareth accomplie les écritures. Il y a donc un retournement important : ce lieu pratiquement inconnu est le lieu désormais associé au Messie.

À nous de garder les yeux ouverts pour trouver la présence dans des lieux inattendus encore aujourd’hui.

 

Sébastien Doane, bibliste

 

 

Réflexion précédente :

Réflexion du 31 mai 2016

www.interbible.org