Le verset du jour
réflexion du 14 mars 2017

 

 

 

Le riche répliqua : « Eh bien! père, je te prie d’envoyer Lazare dans la maison de mon père. En effet, j’ai cinq frères : qu’il leur porte témoignage, de peur qu’eux aussi ne viennent dans ce lieu de torture! » (Lc 16,27-28 ;  Évangile du jeudi 16 mars).

 

Ce texte vise-t-il à nous renseigner sur la géographie et l’organisation de l’au-delà? Pas vraiment! La parabole racontée par Jésus cherche plutôt à nous interpeller. Elle nous renvoie à ce nous vivons aujourd’hui, alors que nous sommes encore sur le plancher des vaches. Nul besoin d’espérer qu’un quelconque messager vienne de chez les morts nous arracher à notre confort douillet : le texte de Luc s’en charge! Avec des images fortes, il nous invite à voir et à entendre. Voir les misères du monde et les visages concrets sous lesquelles elles se présentent à nous. Entendre les cris de détresse et leur permettre de secouer notre indifférence. Entendre aussi la Parole qui se donne à nous chaque jour ; elle nous renverra de toute façon aux pauvres qui croupissent sur les seuils de nos vies.

 

Anne-Marie Chapleau, bibliste

 

 

Réflexion précédente :

Réflexion du 7 mars 2017

www.interbible.org