Image

Bible en français courant
© Société biblique française, 1997


péricope précédente | péricope suivante |

Achior est condamné et livré aux Israélites

5 22 Dès que Achior eut terminé son discours, toute la foule massée autour de la tente du général se mit à protester. Les officiers supérieurs d'Holopherne ainsi que les représentants de la côte méditerranéenne et de Moab i proposèrent de l'exécuter. 23 « Nous n'avons rien à craindre des Israélites, disaient-ils. C'est un peuple qui n'a ni la force ni les moyens d'affronter une rude bataille. 24 Attaquons-les, général Holopherne : ton armée n'en fera qu'une bouchée. »

6 1 Quand le tumulte cessa dans la foule rassemblée autour du conseil des officiers, Holopherne, le général en chef des armées assyriennes, interpella Achior devant tout le groupe des gens de la côte et de Moab : 2 « Qui es-tu, Achior, et vous, les vendus à Israël, qui êtes-vous pour venir nous parler à la façon des prophètes ? Tu nous dis de ne pas attaquer les Israélites parce que leur Dieu les défendra. Mais y a-t-il un autre dieu que Nabucodonosor ? Il va lancer sa puissante armée contre ces gens-là et les faire disparaître de la surface de la terre. Et ce n'est pas leur Dieu qui va les délivrer. 3 Nous, nous sommes au service de Nabucodonosor, et nous allons les abattre d'un seul coup. Ils ne résisteront pas à l'assaut de notre cavalerie. 4 Nous allons tous les submerger j . Leurs montagnes seront abreuvées de leur sang et leurs cadavres couvriront la plaine. Ils ne pourront absolument pas tenir devant nous. Ils seront exterminés, comme l'a ordonné le maître de toute la terre, le roi Nabucodonosor. Il a parlé et ses paroles ne resteront pas sans effet. 5 Quant à toi, Achior, mercenaire ammonite, c'est en traître que tu as parlé aujourd'hui. Eh bien, tu ne me reverras pas jusqu'à ce que j'aie réglé leur compte à ces évadés d'Égypte. 6 Quand je reviendrai, mes soldats et mes officiers te transperceront les côtes à coups d'épées et de lances k , et tu seras jeté parmi les victimes israélites. 7 Mes hommes vont maintenant te mener dans la région des montagnes et ils te laisseront dans une des localités situées sur les pentes. 8 C'est là que tu attendras d'être massacré avec les Israélites. 9 Si tu es tellement convaincu qu'ils échapperont à leur sort, ne prends pas cet air abattu. Mais moi je te l'affirme : tout ce que j'ai dit se réalisera. »

10 Holopherne ordonna aux serviteurs qui se trouvaient dans sa tente de se saisir de Achior, de le conduire à Bétulie l et de le livrer aux Israélites. 11 Les serviteurs se saisirent donc de lui et l'emmenèrent hors du camp, vers la plaine. De là, ils prirent la direction des montagnes et ils arrivèrent aux sources qui jaillissent au-dessous de Bétulie, 12 elle-même située au sommet d'une montagne. Quand les défenseurs de la ville les aperçurent, ils prirent leurs armes et sortirent de Bétulie. Tous les hommes, armés de fronde, empêchèrent les Assyriens de grimper plus haut en leur lançant des pierres. 13 Les Assyriens reculèrent au bas de la montagne. Ils ligotèrent Achior et l'abandonnèrent à cet endroit, puis ils retournèrent auprès de leur maître. 14 Les Israélites descendirent de leur ville et découvrirent Achior. Ils le délièrent et l'emmenèrent à Bétulie, devant les chefs de la ville. 15 C'étaient, à ce moment-là, Ozias, fils de Mika, de la tribu de Siméon m , Chabris, fils de Otniel, et Charmi, fils de Melchiel. 16 Ceux-ci convoquèrent tous les anciens de la ville. Toute la jeunesse et les femmes accoururent aussi à l'assemblée. On amena Achior devant tout le monde et Ozias lui demanda ce qui s'était passé. 17 Achior répondit en rapportant ce que l'on avait dit dans le conseil d'Holopherne, ce que lui-même avait expliqué aux chefs assyriens et les déclarations arrogantes d'Holopherne contre le peuple d'Israël. 18 Alors, l'assemblée se prosterna devant Dieu et le supplia à grands cris : 19 « Seigneur, Dieu du ciel, vois l'insolence de nos ennemis n . Prends pitié de nous dans notre humiliation ! Nous sommes le peuple qui t'appartient, considère notre situation en ce jour. »

20 Puis ils réconfortèrent Achior et le félicitèrent vivement. 21 Là-dessus, Ozias l'emmena dans sa maison, où il invita aussi les anciens à prendre le repas du soir. Durant toute la nuit, ils implorèrent le secours du Dieu d'Israël.


i Moab : voir 1.12 et la note.



Close