Bible en français courant
© Société biblique française, 1997

Esther


péricope précédente | péricope suivante |

Décret royal en faveur des Juifs

8 3 Esther parla de nouveau au roi. Elle se jeta à ses pieds et le supplia, en pleurant, de s'opposer aux plans malfaisants que Haman, le descendant d'Agag c , avait élaborés contre les Juifs. 4 Le roi tendit son sceptre d'or à Esther d qui se releva 5 et lui dit : « Si sa Majesté le roi le juge bon et raisonnable, si j'ai obtenu sa faveur et son affection, qu'il fasse révoquer par écrit les lettres que Haman, fils de Hammedata et descendant d'Agag, a rédigées en vue du massacre des Juifs qui vivent dans toutes les provinces de l'empire. 6 Comment pourrais-je supporter de voir un tel malheur s'abattre sur mon peuple, comment pourrais-je assister à l'extermination de ma propre race ? »

7 Le roi Xerxès répondit à Esther et à Mardochée, le Juif : « Écoutez, j'ai fait pendre Haman parce qu'il menaçait la vie des Juifs et je t'ai remis tous ses biens, Esther. 8 Mais il m'est impossible d'annuler un ordre signé en mon nom et cacheté avec mon anneau. Cependant vous pouvez vous-mêmes écrire des lettres présentant les mesures que vous jugez favorables aux Juifs, les signer en mon nom et les cacheter avec mon anneau. »

9 Le même jour, le vingt-troisième du troisième mois, ou mois de Sivan, les secrétaires du roi furent convoqués. Selon les indications de Mardochée, ils écrivirent des lettres et les adressèrent aux Juifs, aux représentants du roi, aux gouverneurs et hauts fonctionnaires des cent vingt-sept provinces de l'empire, qui s'étendait de l'Inde jusqu'à l'Éthiopie. Elles furent rédigées dans les langues et les systèmes d'écriture des peuples qui vivaient dans les diverses provinces, et dans la langue et le système d'écriture propres aux Juifs. 10 On signa les lettres au nom du roi Xerxès et on les cacheta avec son anneau. Des cavaliers, montés sur des chevaux provenant des écuries royales, furent chargés de les porter. 11 Il y était écrit que le roi autorisait les Juifs de toutes les villes de l'empire à se rassembler pour défendre leur vie. Il leur permettait de détruire, tuer, massacrer, dans toute province de l'empire et dans n'importe quel peuple, les gens armés qui les attaqueraient. Ils pouvaient même tuer leurs femmes et leurs enfants et piller leurs biens. 12 Cette autorisation était valable partout dans l'empire de Xerxès pour un jour précis, le treizième du douzième mois, ou mois de Adar e . 13 Dans chaque province la lettre reçue devait avoir force de loi et être portée à la connaissance de tout le monde, pour que les Juifs soient prêts à se venger de leurs ennemis au jour fixé. 14 Dès que le roi leur en eut donné l'ordre, les messagers, montés sur des chevaux des écuries royales, partirent à toute vitesse. Puis le décret fut publié dans la citadelle de Suse f .

15 Mardochée sortit du palais, vêtu d'un costume royal violet et blanc, avec un manteau blanc et rouge, et portant une grande couronne d'or. La ville de Suse retentissait d'acclamations et de cris de joie. 16 Pour les Juifs ce fut une explosion de bonheur, une allégresse sans mélange, un triomphe. 17 Dans chaque province, dans chaque ville, partout où le décret royal était parvenu, les Juifs étaient transportés de joie, ils organisaient des banquets et des fêtes. Beaucoup de gens des autres peuples se firent même Juifs à cause de la terreur que les Juifs leur inspiraient.


c les plans malfaisants : voir 3.8-15. — le descendant d'Agag : voir 3.1 et la note.


www.interbible.org