Image

Bible en français courant
© Société biblique française, 1997


péricope précédente | péricope suivante |

La guérison du peuple de Dieu

57 14 Le Seigneur avait dit :
« RĂ©parez le chemin,
dĂ©pĂȘchez-vous, ouvrez la voie,
enlevez les obstacles
devant les pas de mon peuple. »
15 Or voici ce que déclare
celui qui est plus haut que tout,
dont la demeure est Ă©ternelle
et dont le nom est unique :
« Moi, l'unique vrai Dieu, j'habite lĂ -haut,
mais je suis avec les hommes
qui se trouvent accablés
et ont l'esprit d'humilité,
pour rendre la vie aux humiliés,
pour rendre la vie aux accablĂ©s a .
16 Car ce n'est pas sans fin
que je fais des reproches
ou que je reste irrité.
Sinon tous ceux que j'ai créés
perdraient le souffle de la vie.
17 Les torts d'Israël,
ses gains malhonnĂȘtes m'ont irritĂ©.
Dans ma colÚre je l'ai frappé,
je ne voulais plus le voir.
Mais il est resté infidÚle,
il n'en a fait qu'Ă  sa tĂȘte,
18 je connais bien sa conduite.
Or voici quelle sera ma revanche :
je le guérirai, je le guiderai,
je le rĂ©conforterai !
Quant Ă  ceux qui portaient le deuil,
19 je mettrai sur leurs lĂšvres
des exclamations de joie.
Salut, salut pour tous,
aux plus lointains comme aux plus proches b ,
dit le Seigneur.
Oui, je guĂ©rirai mon peuple. »
20 Mais les gens sans foi ni loi
sont comme la mer agitée,
incapable de se calmer,
et dont les eaux rejettent
toutes sortes de saletés.
21 « Le salut, a dit mon Dieu,
n'est pas pour les gens sans foi ni loi c . »




Close