Image

Bible en français courant
© Société biblique française, 1997


péricope précédente | péricope suivante |

L'émeute d'Éphèse

19 21 A la suite de ces Ă©vĂ©nements, Paul dĂ©cida t de traverser la MacĂ©doine et la Grèce et de se rendre Ă  JĂ©rusalem. Il disait : « Après m'y ĂŞtre rendu, il faudra aussi que je voie Rome. » 22 Il envoya alors en MacĂ©doine deux de ses aides, TimothĂ©e et Éraste, mais resta lui-mĂŞme quelque temps encore dans la province d'Asie. 23 A cette Ă©poque de graves troubles Ă©clatèrent Ă  Éphèse Ă  cause du chemin du Seigneur. 24 Un bijoutier, nommĂ© DĂ©mĂ©trius, fabriquait de petites copies en argent du temple de la dĂ©esse ArtĂ©mis u et procurait ainsi des gains importants aux artisans. 25 Il rĂ©unit ces derniers, ainsi que ceux qui avaient un mĂ©tier semblable, et leur dit : « Messieurs, vous savez que notre prospĂ©ritĂ© est due Ă  ce travail. 26 Mais vous voyez ou entendez dire ce qui se passe : ce Paul dĂ©clare, en effet, que les dieux faits par les hommes ne sont pas des dieux et il a rĂ©ussi Ă  convaincre beaucoup de monde non seulement ici, Ă  Éphèse, mais dans presque toute la province d'Asie. 27 Cela risque de causer du tort Ă  notre mĂ©tier et, en outre, de faire perdre toute sa rĂ©putation au temple de la grande dĂ©esse ArtĂ©mis ; alors, elle sera privĂ©e de sa grandeur, cette dĂ©esse qu'on adore partout dans la province d'Asie et dans le monde ! » 28 A ces mots, les auditeurs furent remplis de colère et se mirent Ă  crier : « Grande est l'ArtĂ©mis des ÉphĂ©siens ! » 29 L'agitation se rĂ©pandit dans la ville entière. Les gens entraĂ®nèrent avec eux GaĂŻus et Aristarque, deux MacĂ©doniens qui Ă©taient compagnons de voyage de Paul, et se prĂ©cipitèrent en masse au théâtre v . 30 Paul voulait se prĂ©senter devant la foule, mais les croyants l'en empĂŞchèrent. 31 Quelques hauts fonctionnaires de la province d'Asie, qui Ă©taient ses amis, lui envoyèrent mĂŞme un message lui recommandant de ne pas se rendre au théâtre. 32 Pendant ce temps l'assemblĂ©e Ă©tait en pleine confusion : les uns criaient une chose, les autres une autre, et la plupart d'entre eux ne savaient mĂŞme pas pourquoi on s'Ă©tait rĂ©uni. 33 Quelques personnes dans la foule expliquèrent l'affaire Ă  un certain Alexandre, que les Juifs poussaient en avant. Alexandre fit alors un signe de la main : il voulait prendre la parole pour s'expliquer devant la foule. 34 Mais quand les gens eurent reconnu qu'il Ă©tait Juif, ils crièrent tous ensemble les mĂŞmes mots, et cela pendant près de deux heures : « Grande est l'ArtĂ©mis des ÉphĂ©siens ! »

35 Enfin, le secrĂ©taire de la ville rĂ©ussit Ă  calmer la foule : « Ă‰phĂ©siens, dit-il, tout le monde sait que la ville d'Éphèse est la gardienne du temple de la grande ArtĂ©mis et de sa statue tombĂ©e du ciel. 36 Personne ne peut le nier. Par consĂ©quent, vous devez vous calmer et ne rien faire d'irrĂ©flĂ©chi. 37 Vous avez amenĂ© ici ces hommes qui n'ont pourtant pas pillĂ© de temples et n'ont pas fait insulte Ă  notre dĂ©esse. 38 Si DĂ©mĂ©trius et ses collègues de travail ont une accusation Ă  porter contre quelqu'un, il y a des tribunaux avec des juges : voilĂ  oĂą ils doivent porter plainte ! 39 Et si vous avez encore une rĂ©clamation Ă  prĂ©senter, on la rĂ©glera dans l'assemblĂ©e lĂ©gale. 40 Nous risquons, en effet, d'ĂŞtre accusĂ©s de rĂ©volte pour ce qui s'est passĂ© aujourd'hui. Il n'y a aucune raison qui justifie un tel rassemblement et nous serions incapables d'en donner une explication satisfaisante. »




Close