Image

Bible en français courant
© Société biblique française, 1997


péricope précédente | péricope suivante |

Les soldats israélites sauvent Jonatan

14 24 Ce jour-là, les Israélites avaient souffert, car Saül les avait placés sous la menace de cette malédiction : « Si quelqu'un prend de la nourriture avant le soir, avant que je me sois vengé de mes ennemis, qu'il soit maudit p  ! » Personne n'avait donc mangé quoi que ce soit. 25 Ils arrivèrent tous q dans une forêt, où il y avait du miel jusque par terre. 26 En pénétrant dans la forêt, les soldats virent ce miel qui s'écoulait ; toutefois aucun d'eux n'en prit pour en manger, car tous avaient peur de la malédiction. 27 Mais Jonatan ignorait que son père avait imposé un serment à tout le monde. Il étendit le bâton qu'il tenait, en trempa l'extrémité dans un rayon de miel, et le ramena à sa bouche. Alors son visage s'éclaira. 28 Un des soldats lui dit : « Ton père nous a imposé un serment, avec cette menace : «Si quelqu'un prend de la nourriture aujourd'hui, qu'il soit maudit !» C'est pourquoi tout le monde est épuisé. » 29 Jonatan déclara : « Mon père a fait le malheur du pays ! Regarde donc comme j'ai repris des forces depuis que j'ai mangé un peu de ce miel. 30 Si tous les soldats avaient pu, aujourd'hui, se nourrir grâce au butin pris à leurs ennemis, la défaite des Philistins en serait maintenant beaucoup plus grande. »

31 Ce jour-là, les Israélites battirent et poursuivirent les Philistins de Mikmas jusqu'à Ayalon r . Ils en furent si épuisés 32 qu'ils se précipitèrent sur le butin, prirent des moutons, des boeufs et des veaux, les égorgèrent sur place et les mangèrent à l'endroit même où le sang avait coulé. 33 On avertit Saül que le peuple commettait une faute à l'égard du Seigneur en mangeant les bêtes là où on les avait saignées. Saül s'écria : « Quelle infidélité ! Roulez immédiatement une grosse pierre jusqu'ici s . 34 Ensuite, passez parmi les gens et dites-leur de venir à moi, chacun avec son boeuf ou son mouton. C'est ici qu'ils égorgeront leurs bêtes, puis ils pourront les manger ; de cette façon, ils ne commettront pas de faute à l'égard du Seigneur en les mangeant là où elles ont été saignées. » Ce soir-là, chacun amena donc sa bête et l'égorgea à cet endroit. 35 C'est ainsi que Saül construisit un autel pour le Seigneur. Ce fut le premier autel qu'il lui construisit.

36 Puis Saül donna l'ordre suivant : « Descendons pendant la nuit à la poursuite des Philistins, pillons-les jusqu'à ce que le jour se lève, et ne leur laissons aucun survivant. » — « Fais tout ce que tu juges bon » répondirent ses soldats. Mais le prêtre proposa : « Consultons d'abord Dieu. » 37 Saül demanda donc à Dieu : « Dois-je descendre à la poursuite des Philistins ? Les livreras-tu en notre pouvoir ? » Mais Dieu ne lui donna pas de réponse ce jour-là.

38 Alors Saül convoqua tous les chefs du peuple auprès de lui et leur dit : « Examinez attentivement quel péché a été commis aujourd'hui. 39 Par le Seigneur vivant, le Sauveur d'Israël, je jure que le fautif mourra, même s'il s'agit de mon fils Jonatan. » Dans toute la troupe, personne ne répondit. 40 Saül reprit : « Vous, tous les Israélites, mettez-vous d'un côté, tandis que mon fils Jonatan et moi-même nous tiendrons de l'autre côté. » — « Fais comme tu l'entends », lui répondirent les soldats. 41 Saül pria le Seigneur : « Dieu d'Israël, pourquoi ne m'as-tu pas donné de réponse aujourd'hui ? Seigneur, réponds-moi par les sorts sacrés : si la faute vient de Jonatan ou de moi-même, réponds par l'Ourim ; si la faute vient de l'armée, réponds par le Toummim t . » Jonatan et Saül furent désignés et l'armée mise hors de cause.

42 Saül ordonna : « Qu'on tire au sort entre Jonatan et moi ! » Jonatan fut désigné. 43 Alors Saül lui dit : « Révèle-moi ce que tu as fait. » Jonatan répondit : « Avec l'extrémité de mon bâton, j'ai pris un peu de miel et je l'ai mangé. Voilà, je suis prêt à mourir. » — 44 « Que Dieu m'inflige la plus terrible des punitions si tu ne meurs pas, Jonatan ! » s'écria Saül. 45 Mais les soldats dirent à Saül : « Jonatan devrait-il mourir, lui qui a procuré cette grande victoire à Israël ? C'est inconcevable ! Par le Seigneur vivant, nous ne permettrons pas qu'un seul cheveu tombe de sa tête, car c'est avec l'aide de Dieu qu'il a agi en ce jour ! » Ainsi l'armée obtint que Jonatan échappe à la peine de mort. 46 Saül cessa de poursuivre les Philistins, et ceux-ci retournèrent chez eux.


p Le jeûne imposé par Saül est probablement une pratique visant à obtenir l'aide de Dieu, et donc la victoire.



Close