INTERBIBLE
Les Écritures
les évangiles de l'ACÉBACla Bible en français courantexplorationglossairesymboles
off Nouveautés
off Cithare
off Source
off Découverte
off Écritures
off Carrefour
off Caravane
off Scriptorium
off Artisans

 

 
Symbole biblique
  montagne
Imprimer

chronique du 9 octobre 2015

 

L’Action de grâce, une fête d’inspiration biblique

La première fête de l’Action de grâce de 1621

La première fête de l’Action de grâce de 1621
Jean Leon Gerome Ferris
Huile sur toile, c. 1899 (Wikipedia)


Historiquement, la fête de l’Action de grâce provient de l’arrivée des premiers colons d’Angleterre en Amérique du Nord. Les débuts de la colonisation furent difficiles et la moitié des arrivants périrent du scorbut. Ces derniers ne durent leur salut qu’à l’intervention autochtone qui leur offrit de la nourriture, des plantes médicinales puis leur apprit à pêcher, chasser et cultiver du maïs.

     Afin de célébrer la première récolte, à l’automne 1621, le gouverneur décréta trois jours d’action de grâce. Les colons invitèrent alors le chef des Wampanoags, Massasoit, et 90 de ses hommes à venir partager leur repas en guise de remerciement pour leur aide. Durant ce festin, des dindes sauvages et des pigeons furent offerts.

     Influencé par la fête de la Thanksgiving américaine, le 31 janvier 1957, le Parlement du Canada fixe le deuxième lundi d’octobre comme : « Une journée pour rendre grâce au Dieu tout-puissant des bienfaits dont jouit le peuple du Canada... »

Relecture biblique

     Depuis le début de cette fête, l’Action de grâce évoque des intuitions et des symboles bibliques. Les textes de l’Ancien Testament indiquent que c’est d’abord Dieu qui étend sa grâce (hesed) sur son peuple. Il s’est engagé à protéger son peuple et à agir comme son sauveur. Le peuple sait donc qu’il est béni de Dieu lorsqu’il s’engage à vivre dans l’Alliance. En retour, le peuple hébreu est encouragé à rendre grâce, à remercier Dieu pour ses bienfaits.

Action de grâce eucharistique

     Le Nouveau Testament associe la grâce et le salut. Paul écrit : « Vous n’êtes plus sous le régime de la Loi, mais sous celui de la Grâce. » (Rm 6,14) Dieu sauve gratuitement, par sa grâce, ceux et celles qui croient en Jésus Christ. Ce don divin se traduit par une attitude de remerciement des croyants. En grec, le mot pour « eucharistie » signifie littéralement « action de grâce ». Ainsi chaque célébration eucharistique est une occasion de remercier Dieu pour sa grâce.

     Cette fête est donc symbole du don divin et du remerciement collectif pour celui-ci. Bonne Action de grâce, je vous souhaite de prendre conscience des dons de Dieu dans vos vies.

Sébastien Doane

Chronique précédente :
Les semences, images de la résurrection