INTERBIBLE
Une source d'eau vive
la lampe de ma vie bible et culture coups de coeurau fémininjustice socialeRencontres de foi
off Nouveautés
off Cithare
off Source
off Découverte
off Écritures
off Carrefour
off Caravane
off Scriptorium
off Artisans

 

 
Bible et culture
  image
 
Imprimer

chronique du 9 juin 2017

 

Un chemin entre ciel et terre

affiche de la campagne

Deborah Gall, Kingdom Come, triptyque

Les représentations artistiques abstraites peuvent à première vue paraître difficiles à comprendre. Pourtant, en évitant de mettre en scène des éléments figuratifs, elles ouvrent un espace interprétatif qui laisse place à l’imagination. Je vous propose une réflexion sur la peinture Kingdom Come de l’artiste Deborah Gall que je choisis de comprendre à partir de la seconde épître à Timothée. Ce lien permettra de voir comment cette œuvre illustre l’influence scripturaire dans la culture et nous interpelle aujourd’hui, comme chrétiens, au témoignage.

L’artiste et l’œuvre

Deborah Gall est une Américaine spécialisée dans l’art abstrait et passionnée par le Seigneur. Ses réalisations picturales reflètent de ce fait son désir d’annoncer le Christ et de faire vivre à l’humanité une véritable rencontre et expérience avec lui. Ainsi, l’Écriture influence grandement son travail artistique. Kingdom Come est un triptyque mettant en évidence la rencontre du divin et de l’humain, du ciel et de la terre. La partie supérieure (brun, orange, doré, etc.) représente le ciel, l’inférieure dominée par le vert évoque la terre, et les deux « mondes » sont reliés par un chemin peint en blanc qui traverse les trois pièces de l’œuvre. Le triptyque rappelle la Trinité ; le chemin illustre la voie empruntée par le Christ pour rejoindre l’humanité (incarnation du Verbe) ainsi que l’irruption de l’Esprit dans le monde (à la création, à la Pentecôte, aujourd’hui, dans toute l’histoire du Salut). C’est le chemin à emprunter aujourd’hui par les chrétiens voulant rendre présent le Règne de Dieu à travers le témoignage de vie comme nous l’évoquerons.

L’exhortation à Timothée

Car Dieu ne nous a pas donné un esprit de timidité, mais de puissance, d’amour et de modération. N’aie donc pas honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi son prisonnier, mais prends ta part de souffrances pour l’Évangile, selon la puissance de Dieu, qui nous a sauvés et appelés d’un saint appel, non pas selon nos œuvres, mais selon son propre dessein et sa grâce. (2 Tm 1,7-9)

Dans cette péricope, Paul exhorte Timothée à la fidélité au Christ, à son enseignement à travers le témoignage de vie. C’est une invitation concrète dans la mesure où il donne son exemple, car prisonnier à cause du Christ, il ne recule pas devant les souffrances et n’éprouve aucune honte à témoigner du Christ. Il rend ainsi présent le Christ, il fait advenir son Règne à travers ses paroles et ses gestes. Il fraye donc un chemin à la grâce pour que ceux vers qui il est envoyé rencontrent le Seigneur. C’est en quelque sorte le chemin représenté par D. Gall sur sa peinture, la rencontre entre l’incréé et le créé.

Les implications qui en découlent

Le témoignage engage le témoin dans son intégralité, c’est-à-dire dans tout ce qu’il est. Le pape Paul VI, dans sa lettre apostolique Evangelii Nuntiandi, indique : « Plus que jamais le témoignage de la vie est devenu une condition essentielle de l’efficacité profonde de la prédication. » C’est donc à travers le témoignage de vie que nous pouvons faire advenir le Règne de Dieu, frayer un chemin à la grâce. L’expérience de vie, le témoignage des paroles et des gestes sont des moyens à travers lesquels les chrétiens peuvent évangéliser. Ainsi, témoigner est plus qu’affirmer, rapporter ou constater des faits et préceptes auxquels l’on adhère. Autrement dit, c’est en s’engageant dans toutes les sphères de la vie humaine pour le Salut du monde que le chrétien s’identifie à l’œuvre de rédemption du Christ. C’est le sens de l’exhortation de Paul à Timothée ainsi que l’illustration du chemin entre le ciel et la terre de Kingdom Come. Dans le contexte actuel où Dieu est trop souvent mis à l’écart de la société, les chrétiens sont appelés, sans honte ni peur, à proposer le Christ par un témoignage de vie authentique. Paul VI rappelait l’importance du « témoignage sans paroles », c’est-à-dire des gestes, à l’instar de la capacité de compréhension et d’accueil, la communion de vie, la communion au destin des autres ou de ses semblables, la solidarité, le rayonnement simple et spontané de la foi, etc.

Union entre le ciel et la terre

L’influence de l’Écriture dans l’art et la culture témoigne que l’humain est un être profondément religieux, en quête de sens et se butant sans cesse au mystère qui l’entoure. En ce sens, l’union entre le ciel et la terre illustrée dans Kingdom Come de Deborah Gall par le chemin qui traverse le triptyque est possible à travers le témoignage de vie auquel invite Paul, moyen authentique pour les chrétiens de rendre présent le Christ dans notre société aujourd’hui.

Leandre Syrieix

Article précédent :
Bible, publicité et campagnes de financement