Philatélie biblique

Les scarabées : amulettes d’origine égyptienne

timbre     timbre

timbre     timbre

La Poste israélienne a mis en circulation, le 8 février 1994, une série de quatre timbres dédiés aux scarabées; tous les quatre ont une valeur de 85 agoroth. Le nombre considérable d'amulettes trouvées en Palestine est significatif; or fréquemment ces amulettes prenaient l'aspect d'un scarabée.

Les scarabées sont des petits ornements typiquement égyptiens; sur beaucoup d'entre eux était inscrit le nom du pharaon. Le grand nombre de scarabées trouvés en Palestine témoigne de la grande influence égyptienne. Les scarabées de Palestine sont parfois marqués de noms de ce pays et ils fournissent d'abondants renseignements sur la religion, l’art ou le niveau culturel. Les Cananéens de ce pays en faisaient un grand usage, pour éloigner les esprits mauvais ou pour se protéger contre les divers maux. Les scarabées étaient fabriqués en terre cuite ou taillées dans des pierres dures. En Mésopotamie on trouve des scarabées dans toutes les tombes.

Les plus anciens scarabées trouvés en Palestine portent inscrits des noms de pharaons de la XIIe dynastie (1991-1785); quelques autres ont les noms de princes Hyksos (1785-1580); une grande abondance de scarabées est datée des Dynasties XVIIIe (1560-1320) et XIXe (1295-1188). Le nom de pharaon le plus cité est Tutmosis III (1425-1401).

scarabée égyptien

Scarabée égyptien
circa 1550 à 1297 avant notre ère
(The Barakat Gallery)

Dans quelle mesure l'usage des diverses sortes d'amulettes était-il permis dans le Peuple de Dieu? Le livre de la Genèse évoque le fait de Rachel volant les idoles domestiques de son père Laban? Lorsqu'elle part avec son mari Jacob pour joindre la Terre Sainte : Laban était allé tondre son troupeau et Rachel déroba les idoles domestiques qui étaient à son père (Gn 31,19.34-37). Il fait voir aussi le patriarche Jacob parvenu à Sichem qui veut purifier le peuple de la possession d'objets idolâtriques : Jacob dit à  sa famille et à tous ceux qui étaient avec lui : ôtez les dieux étrangers qui sont au milieu de vous... Ils donnèrent à Jacob tous les dieux étrangers qu'ils possédaient et les anneaux qu'ils portaient aux oreilles et Jacob les enfouit sous le chêne qui est près de Sichem (Gn 35,2-4). L'emploi des amulettes n'est pas explicitement condamné par la Bible; mais il l'est plus ou moins par la condamnationde toute magie ou divinisation; ces amulettes sont un peu idolâtriques, si on leur fait confiance au lieu de se confier à la Providence de Dieu.

Le 2e livre des Maccabées considère comme un péché la possession d'amulettes : Le jour suivant, on vint trouver Judas... pour relever les corps de ceux qui avaient succombé et les inhumer avec leurs proches dans le tombeau de leurs pères. Or ils trouvèrent sous la tunique de chacun des morts des objets consacrés aux idoles de Iamnia et que la loi interdit aux juifs... Tous donc... se mirent en prière pour demander que le péché commis fût entièrement pardonné (2 M 12,39-45).

Le Prophète Isaïe, ayant une vision prémonitoire de la conversion de Jérusalem, prédit que les femmes de Jérusalem seront dépouillées de toutes les amulettes : Ce jour-là le Seigneur ôtera l'ornement de chaînettes, les médaillons et les croissants, les pendentifs, les bracelets, les breloques, les diadèmes, les chaînettes des chevilles, les parures, les boites à parfum et les amulettes, les bagues et les anneaux des narines, les vêtements de fête et les manteaux, les écharpes et les bourses, les miroirs, les linges fins, les turbans et les mantilles (Is 3,18-23).

Les Israélites étaient très loin de déprécier les amulettes, même si elles étaient en contradiction avec leur foi en Dieu, qui rejetait toute magie.

Les « houppes des vêtements » seraient-elles un succédané, un ersatz, des amulettes? Parle aux Israélites, tu leur diras, pour leurs générations, de faire des houppes aux pans de leurs vêtements et de mettre un fil de pourpre violette à la houppe du pan (Nb 15,37-41).

Les phylactères, petites boîtes renfermant les paroles essentielles de la loi que les juifs attachent à leur front (Mt 23,5) seraient-ils un substitut des amulettes?

De même les mezouza, petits écrins contenant une Parole de la Bible placés sur la porte d'entrée de la maison, auraient-elles pour origine les amulettes? Que les Paroles que je te dicte aujourd'hui restent dans ton cœur... Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes (Dt 6,6.9).

Agripino Cabezón, ofm

Source : La Terre Sainte 594 (2008) 116-117.

 

Article précédent :
Quatre timbres concernant des forteresses croisées

Voir aussi les scarabées égyptiens de la Barakat Gallery

| Retour à la page d'accueil |

www.interbible.org/sebq
19 juin 2009
 

Société Expo-Bible du Québec      • Design : technoscribes.com